/
  • English
  • Français
  • mars 11, 2024

    La Coupe éthique, une compétition où tout le monde gagne!

    L’équipe gagnante de la coupe éthique, le Collège Louis-Riel. De gauche à droite : Didié Joyal, Madelaine Rivero, Ulrik Gagnon, Aron Dikkema, Kiara Pastora, Silvie Mukangwije, Hayam Akcha, Gabrielle Lachance, Kincaid Heller et Sirai Heller. (photo : Marta Guerrero)

    Chaque année depuis cinq ans, un évènement bien spécial prend place dans les écoles secondaires francophones du Manitoba : la Coupe éthique.

    Publié le 8 mars

    LA LIBERTÉ

    Par Clémence Tessier – Collaboratrice

    C’est une compétition dans laquelle des groupes de différentes écoles débattent entre eux, en français. Tu n’en as peut-être jamais entendu parler, alors laisse-moi t’expliquer!

    Une gymnastique pour la pensée

    L’objectif premier de la Coupe éthique, c’est de permettre aux jeunes participants et participantes d’exercer leur esprit critique. C’est-à-dire la capacité de penser par soi-même en analysant les informations dont on dispose.

    Les différentes équipes doivent donc discuter entre elles de sujets parfois complexes. Cette année, par exemple, il a été question de feux de forêt, de politesse, de partage et d’inégalités.

    C’est aussi un exercice d’écoute et de collaboration, puisque l’équipe gagnante est celle qui aura été la mieux préparée et la plus ouverte aux différents points de vue.

    Emma Natividad, une participante, raconte : « La meilleure chose dans la Coupe éthique, ce sont les discussions entre écoles, les différents points de vue. Voir comment les autres pensent. »

    Au Manitoba, le tournoi de la Coupe éthique se déroule en français, même si c’est une province majoritairement anglophone. Antoine Cantin-Brault, l’organisateur de l’événement, s’en réjouit : « De plus en plus d’écoles veulent participer. J’ai l’impression que l’intérêt pour le débat en français grandit. »

    L’important, c’est de participer!

    Cette année, les équipes de l’École/Collège régional Gabrielle-Roy et du Collège Louis-Riel se sont affrontées en finale. C’est cette dernière qui a remporté la coupe, pour la deuxième année de suite! « C’est toujours autant l’fun, assure Gabrielle Lachance qui participait pour la troisième fois. Puis c’est beau de voir la Coupe éthique grandir. »

    Malgré la défaite, tous les participants de l’École/Collège régional Gabrielle-Roy ont terminé la compétition avec le sourire aux lèvres. « On n’est pas déçu. On ne pensait même pas gagner, on est vraiment venu pour l’expérience. La coupe, c’est juste un point bonus », raconte Emma Natividad, qui était finaliste pour l’équipe de l’École/Collège régional Gabrielle-Roy.

    Stéphanie Roy, qui faisait partie du jury, a été très impressionnée par la performance des deux équipes : « Je n’ai pas été surprise, mais vraiment fière de voir que tant d’élèves ont eu le courage de participer. C’était une expérience très enrichissante. Je suis contente de voir comment la jeunesse pense. Après tout, ils sont nos prochains leaders! »

    Toi, as-tu déjà participé à une compétition avec ton école?

    you may also like…

    juin 7, 2024

    Femmes racialisées: des liens entre les expériences de persécution de genre au Canada et dans les Caraïbes

    Le contexte Bien qu’il s’agisse d’un problème important, en particulier chez les femmes racialisées, la persécution fondée sur le genre est rarement poursuivie en tant que crime contre l’humanité. Le procureur de la …

    juin 4, 2024

    Cristina Lleras, une voix qui mélange les arts et les droits de la personne

    Interview avec Cristina Lleras by Communications Coordinator